AccueilDécouvrez, explorezPatrimoineCarnets HistoireAutour de l'an mill

Carnets Histoire

[ Autour de l'An Mil ­]

Aux alentours de l'an mil, notre territoire dispose déjà d'axes de communication mis en place à l'époque gallo-romaine. Les actuelles routes de Coray et d'Elliant ont d'ailleurs pratiquement conservé le tracé des voies romaines.

Maison traditionelleLors de fouilles et de travaux d'urbanisme sur ces voies, une céramique fine (à Ti-Névez Kervéguen) et des monnaies d'époque romaine (avant l'an mil) furent mises à jour. Cette "maison de l'an mil" a été découverte à la Salleverte, lors de l'aménagement de l'échangeur du Rouillen (RN 165) en 1985 et étudiée par J.YTINEVEZ et S.PENNEC. On y a retrouvé un foyer central et un fragment de marmite pouvant être daté du Xème Siècle.

 

Imaginez la vie de ces "Gabéricois " dans une maison mesurant 6 m sur 3,5 m dont les murs s'élevaient à moins de 1 m ! Surmontés d'un toit de chaume, ces murs bas facilitaient et rendaient plus solide la construction. Le confort du XXème siècle était alors bien loin de leurs préoccupations. De plus, il arrivait parfois que les hommes partagent leur habitat avec leurs bêtes. Ce type d'habitat se retrouve jusqu'au Xlllème siècle. A Melrand, un village de l'an mil a été reconstitué.

En toponymie, on retrouve l'écho de ce très haut moyen-âge : par exemple, le préfixe serait le témoin de la présence d'une aristocratie locale dont on a du mal à se représenter les attributions avant le XIVème siècle. Lezebel serait la cour de Ebel, Lestonan la cour de Thonan, Lezouanarc'h : lez-gou-menec'h, littéralement "la cour sous la gouverne des moines". A suivre...

Retour à la page précédente

 
En Bref :

RSS

... : ...